Vous êtes ici : Accueil > Collection

Collection

Recueil factice de costumes du 16e au 18e siècle

  • Recueil des divers portraits des principales dames de la Porte du Grand Turc,
page 22
vers la section précédente21
(29 pages)
23vers la section suivante
Screenview

Auteur(s)
  • La Chappelle, Georges de (?-? ; peintre)
Édition
  • Paris, Blond, Rue Saint-Jacques
Date(s) de publication
  • 1648-
Langue(s)
  • français
  • turc
Support(s)
  • papier ancien
Technique(s)
utilisée(s)
  • eau forte
  • pointe sèche
  • burin
Dimensions
  • 33 x 23.6 cm
Aire(s)
culturelle(s)
  • Empire ottoman -- 17e siècle
Mot(s)-clef(s)
  • Coiffures (costume) -- Empire ottoman -- 17e siècle
  • Costume -- Empire ottoman -- 17e siècle
  • Gravure -- Costume -- 17e siècle
  • Femmes -- Costume
Note(s)
  • Cet ouvrage décrit les différentes catégories de femmes orientales de la porte dit du Grand Turc, surnom de Constantinople.
    Les récits de voyages à Constantinople sont déjà très nombreux dès le 16e siècle. Les historiens ont recencé 449 récits de voyages entre 1453 et 1600. La littérature française a produit plus de deux mille récits de voyages au 19e siècle.
    Les puissances occidentales malgré leurs divisions au sujet de la conquête de Constantinople par les Turcs en 1453 ont vite repris leur commerce avec cet empire puissant en plein expansion, qui est au centre de l'Islam.
    Le Roi de France Louis XIV entretient une politique officielle de raison d'Etat à l'égard de l'Empire ottoman. Il reprend en cela celle de ses prédécesseurs. Cependant, il entretient aussi une politique officieuse de désir de reconquête d'Istanbul, dans une ambition aux modèles impériaux venus de l'Empire romain chrétien d'Orient et de Charlemagne. La concurrence pour l'hégémonie maritime en Méditerranée en est un parfait exemple.
    Ces relations diplomatiques et politiques tumultueuses ont créé des phénomènes en France de mode littéraires et artistiques ayant pour sujet l'Empire ottoman.
    Les gravures de cet ouvrage du 17e siècle, sont signées par Georges La Chappelle en tant que dessinateur, mais les spécialistes attribuent la gravure à Nicolas Cochin dit l'Ancien (1610-1686) , graveur champenois vivant à Troyes. Il faisait partie de la famille de peintres graveurs, les Cochins, dont Charles-Nicolas dit Le Père est le plus célèbre.
    Dames représentées :
    La Sultane p.7
    Dame grecque p.8
    Femme turque p. 11
    Dame grecque portant le deuil p. 12
    Dame arménienne p.15
    Dame de Perse p. 16
    Damoiselle turque marchant par la rue p. 19
    Dame de Tartarie p. 20
    Souveraine d'Athènes p. 23
    Comédienne turque p. 24
    Dame turc à cheval p. 27
    Villageoise de l'Île de Sio p. 28
Œuvre(s) liée(s)
  • Pour comparer avec des costumes plus tardifs, datant de la fin du 18e siècle, voir le Ms 65 également numérisé dans les Collections intégrales, Fonds Joseph Gabriel Monnier
Appartient à
  • Recueil des divers portraits des principales dames de la porte du Grand Turc
Cote(s)
  • M154
Fonds ou Collection(s)
  • Fonds Martelin
  • Recueil factice de costumes du 16e au 18e siècle
Contrôleur(s) des droits
  • Médiathèque Elisabeth & Roger Vailland
Droits d'utilisation
  • Ville de Bourg-en-Bresse ; libre de droit et convention de prêt pour le fichier original
Pour en savoir plus...



Screenview
Fermer le Zoom